Terres Rares

Terres Rares

La boue relevée dans les environs de cette petite île Japonais pourrait changer l’économie globale.

Une petite île de l’océan Pacifique a été endroit d’une découverte grandiose qui pourrait changer l’avenir économique du Japon. Un économiste l’a appelée “game changer” (moment clé). Les chercheurs qui ont contribué à la découverte affirment qu’elle a « un potentiel énorme”.
C’est de la boue. Un tas de boue. Estimées environ 16 millions de tonnes, pour l’exactitude. Et cette boue contient des réserves énormes et « presque infinies » de minéraux précieux de terres rares.
Les minéraux de terres rares contiennent éléments (présents dans la table périodique) qui sont utilisés dans les aimants et dans les dispositifs de haute technologie comment smartphones, systèmes fusés nautiques, radars dispositif et véhicules hybride. Par exemple, l’ittrio, un des métaux inclus dans cette récente découverte peut être utilisé pour la fabrication de verres pour appareils photo,supraconducteur et écrans pour portables.

Selon tout ce qui a été reporté dans un article publié par une équipe de chercheurs japonais, cette parcelle énorme de boue marine, riche de minéraux languit près de l’île Minamitori, une petite île à 1200 kilomètres (790 milles) de la côte du Japon.

Les 16 millions de tonnes de matériel pourraient contenir 780 ans d’ittrio, 620 ans d’europio, 420 ans de terbio et 730 ans de disprosio. En autres mots, il y a un potentiel de réserve de ces matériels presque infinis pour la planète.

Seulement ça est quelque chose d’incroyable, mais encore plus significatif pour le ravitaillement actuel et la la demande de terres rares.

Selon l’US Geological Survey (USGS – sondage géologique américain), la quantité de minéraux est relativement abondante, mais au même temps ils ont « une tendance inférieure à se concentrer en dépôts minéraux exploitables. » Ceci rend une découverte de cette ampleur encore plus significatif.

“La plus grande partie du ravitaillement d’éléments de terres rares vient seulement d’une poignée de ressources », il a reporté l’USGS, en ajoutant que la carence à long terme ou l’indisponibilité de ces substances «pourrait comporter changements significatifs pour beaucoup d’aspects technologiques de la société américaine”.

L’ittrio, élément de terres rares, est utilisé dans la production de led et supraconducteur.

Actuellement la Chine tient sous étroite contrôle les minéraux de terres rares, en surveillant 95% de la production globale de terres rares à partir de 2015. Pour cette raison, le Japon et autres pays font confiance à la Chine pour établir prix et disponibilité.
Toutefois, le Japon a le complet contrôle économique sur le nouveau ravitaillement et les études essaient que, selon toute probabilité, « les nouvelles ressources pourraient être exploitées dans un prochain futur”.

Malgré l’île Minamitori soit plus de mille milles éloignée de la capitale Japonaise, elle fait techniquement partie de Tokyo, village d’Ogasawara, et elle rentre dans les frontières économiques japonaises.

La découverte est certainement émotionnante, mais les experts font remarquer qu’il nous voudra encore beaucoup de temps avant que la choquant réserve de ressources puisse être effectivement extraite et exploitée. Tom Crafford, coordinateur du programme de ressources minières à l’USGS, informe le CNN que la boue riche de minéraux sera difficile à atteindre. « Les vides d’eau sont d’environ cinq ou six kilomètres, pour une extension qu’il va depuis 16.000 aux 20.000 pieds », il affirme. “C’est une donnée plutôt rigoureuse. Ils serviraient des technologies très sophistiquées pour opérer à telles profondeurs. »

Toutefois, ceci pourrait se révéler une grande opportunité pour entreprises et pays pour implémenter leurs technologies d’extraction minière marine.

Il y a un intérêt international considérable sur l’extraction minière marine, mais elle n’a pas encore été commercialisée et un jour pourrait se révéler tout à fait comme ressource de quelques de ces minéraux précieux. Mais qui pourra jamais le dire dans l’avenir”.

Crafford soutient que les conséquences environnementales de tel projet seront cruciales, à mèsure que tout le monde viendra de plus en plus à la connaissance de cette mine d’or de 16 millions de tonnes.

(Provenance: CNN)