La mode? Une question de magnétisme…

La mode? Une question de magnétisme…

Certains créent des modes, établissent des tendances, imposent des styles. Et tous les autres suivent. Plus ou moins comme les atomes dans un champ magnétique. Voici la découverte singulière de deux scientifiques français.
La mode? Une question de magnétisme…
Certains créent des modes, établissent des tendances, imposent des styles. Et tous les autres suivent. Plus ou moins comme les atomes dans un champ magnétique. Voici la découverte singulière de deux scientifiques français.
Qu’est-ce qui régule les attitudes d’imitation typiques des modes ou les brusques changements de comportement observés dans un grand public?
Selon les scientifiques français Quentin Michard et Jean-Philippe Bouchaud, ces phénomènes sont gouvernés par une loi entièrement semblable à celle qui régit le phénomène physique du magnétisme.
Sommes nous tous des copies?
Pour expliquer cette théorie singulière, les deux chercheurs ont concentré leur attention sur quelques tendances facilement observables comme l’effondrement des naissances en Europe à la fin du XXe siècle ou la diffusion rapide des téléphones portables dans les années ’90: dans ces cas, chaque individu ne manifeste pas seulement une propre préférence, mais tend dans une certaine mesure à imiter les autres.
Influences magnétiques.
Ce comportement peut être expliqué en reprenant certains concepts de la physique des aimants: un champ magnétique exerce une force qui contraint les charges des atomes, qui le subissent, à se diriger toutes dans la même direction et souvent les charges d’un atome poussent celles de l’atome voisin en influençant sa position.
Un déplacement lent et progressif du champ magnétique génère, en outre, une brusque et désordonnée inversion dans la position des charges.
Achètes que j’achète aussi.
Dans la version sociologique de ce modèle, les atomes représentent les personnes, et les charges électriques leurs comportements. Dans le cas des téléphones portables, par exemple, il est clair que leur diffusion a augmenté avec la diminution des prix, mais l’explosion du phénomène a été décrétée par la force avec laquelle les gens se sont influencés et imités les uns les autres. Le modèle magnétique affirme que plus la tendance à imiter les autres est forte, plus les mutations dans le comportement seront soudaines et caractérisées par des discontinuités importantes. Le taux de changement d’opinion s’accélère mathématiquement et de manière prévisible, augmentant au fur et à mesure que la population en question se rapproche au point de changement maximal. En pratique, plus les gens achètent un certain modèle de veste, plus tous les autres seront incités à faire de même: un tour dans les rues du centre pourra confirmer la véracité du modèle de Michard et Bouchaud.

(Source: Artículo de la revista Focus )